Into the night image mise en avant

« Into the night » : analyse des épisodes 3 et 4

Tous les lundis, retrouvez notre rubrique sur l’analyse de la série du moment ! On se penche sur « Into the night ». La série est disponible sur Netflix ! Aujourd’hui c’est l’analyse des épisodes 3 et 4 ! Attention spoiler ! 

3 : Mathieu :Le groupe fait face à une succession de problèmes mécaniques qui compromettent la sécurité à bord de l’avion. De plus, un des soldats qu’ils avaient laissé derrière eux précédemment semble avoir réussi à s’introduire dans le cockpit. Terenzio remet en question l’autorité de Mathieu et réclame plus de démocratie. Rik se joint à lui et des clans commencent à se créer. Pendant ce temps, Horst parvient à rentrer en contact avec un autre avion.

4 : Ayaz :Après les révélations sur les véritables activités d’Ayaz, Rik tente d’organiser un procès sur la terre ferme. Terenzio se retourne contre son ami et prend la défense d’Ayaz. Il révèle également au groupe qu’il y a des documents à l’OTAN en Belgique qui pourraient révéler l’existence d’un abri total face au soleil. Le groupe repart donc pour Bruxelles. Cependant, le comportement de Mathieu devient alarmant. Sylvie doit donc prendre seul les commandes de l’avion…

Épisode 3 : Panique à bord

Dans l’épisode précédent, j’étais resté l’impression qu’aucun membre du groupe n’allait réchapper à cette fin du monde. L’épisode 3 le confirme. Cependant, le danger vient actuellement plus du groupe lui-même que des ravages des rayons du soleil. Chaque épisode révèle le passé plus ou moins sombre des personnages. On apprend dans le troisième que Mathieu n’est pas le leader exemplaire qu’il paraissait être. Tous les personnages semblent avoir un secret, celui de Mathieu était d’avoir laissé derrière lui à Bruxelles une hôtesse de l’air dont il était proche et qui était enceinte. Cette crise que traverse le groupe met en valeur les défauts et les qualités de chaque personnage. Pour le moment, on peut même dire qu’il s’agit surtout des défauts. Ayaz qui semblait être un homme plutôt serviable et cultivé se transforme tout d’un coup en businessman véreux. Personne n’est à l’abri de voir sa part d’ombre être dévoilé. Finalement, peut-être qu’un personnage antipathique comme Terenzio est le plus vrai de tous. Ce dernier, en compagnie de Rik, veut qu’il y ait plus de démocratie dans le groupe pour l’instant très suiveur des décisions de Mathieu. Cela crée des clans et des tensions. Surtout lorsque les personnages apprennent que Ayaz est le responsable de la mort de Nabil. Ce dernier avait des émeraudes dans son estomac, ce qui a fini par le tuer. Des émeraudes qu’il devait faire passer à Moscou et remettre à Ayaz. Lorsque Ayaz dévoile son secret, sous l’impulsion de Rik, il se fait emprisonner. Le groupe est au bord de l’implosion, personne ou presque ne supporte Terenzio, Mathieu veut même s’en débarrasser, Ayaz est prisonnier et personne n’est à l’abris d’être tout d’un coup affiché sous un mauvais jour. 

Cet épisode révèle le talent de l’acteur Jan Bijvoet qui incarne Rik. Son personnage était plutôt discret jusque-là, mais sa complicité avec Terenzio lui donne du courage et de quoi s’affirmer. Son jeu s’en ressent et ressemble d’ailleurs sur quelques scènes assez à celui de Christoph Waltz dans « Django », avec une diction et un air ironique dans une situation où il ne fait preuve d’aucune pitié. 

Globalement, l’épisode 3 reste sur le rythme des précédents : intense et haletant. Il nous laisse sur l’impression que le groupe est plus proche de s’entretuer que de mourir de la fin du monde, comme une analogie de la race humaine.

"Into the night" épisode 3. Photo d'un vote à main levée
La démocratie au sein du groupe : un vote à main levée

Épisode 4 : La tension s’accroit

Elle était déjà bien élevée, et pourtant, ce quatrième épisode voit la tension considérablement s’accroitre. L’épisode s’ouvre sur le procès d’Ayaz. Il sera sauvé par Terenzio, qui affirme que le groupe a besoin de lui pour les prochaines opérations, puisqu’il est le seul à être capable de se battre en situation de crise avec lui. Cet épisode contient aussi ce qui pourrait être un tournant dans l’intrigue. Terenzio révèle qu’au siège de l’OTAN se trouvent des documents qui indiqueraient où trouver un abri face à la fin du monde. Le groupe retourne donc à Bruxelles, avec la peur au ventre de voir ce qu’ils ont laissé derrière eux. Pour compliquer la tâche, Mathieu semble devenir complètement fou, à cause du manque de sommeil et de la balle qu’il a reçue dans l’épisode 1. Problème, en tant que capitaine de l’avion il est le seul à pouvoir le faire atterrir. Tout repose désormais sur Sylvie qui va tenter de le faire atterrir en catastrophe. Cette crise semble souder le groupe, qui a presque oublié le crime d’Ayaz.

L’épisode 4 est pour le moment le meilleur de la saison avec de nombreux rebondissements et un suspense ultra haletant. Il pose les bases des deux derniers épisodes de la saison (il n’y en a que 6 ) dont il est presque impossible de deviner la fin. Sylvie risque de prendre un peu plus le leadership suite à l’exploit qu’elle a accompli en faisait atterrir l’avion tandis qu’on sent qu’il risque encore de se passer quelque chose entre le clan de Terenzio, Rik et Ayaz et les autres. Pour rajouter encore plus d’attente, l’épisode se termine sur un énorme cliffhanger, une technique de mise en scène que n’avait pas encore utilisée la série. C’est d’ailleurs curieux puisque la mode des séries en ce moment est d’utiliser un gros cliffhanger en moyenne tout les deux épisodes afin de susciter une grosse attente. En l’utilisant pour la première fois, la série nous laisse dans l’expectative et renforce la qualité de l’épisode en créant une formidable attente. 

"Into the night", épisode 4. Photo du procès de Ayaz
Le procès de Ayaz

Conclusion  :

« Into the night » continu d’être une bonne surprise. Après deux épisodes prometteurs, la série parvient à conserver cette tension ambiante et à créer des nouvelles péripéties et sous-intrigues intéressantes. Je n’ai plus qu’une seule question, sous réserve que la fin le permette, quand est-ce que Netflix commande une saison 2  ? 

Retrouvez l’analyse des deux premiers épisodes à ce lien !

F.M

Et vous, qu’avez-vous pensé des épisodes ? Dites-le nous dans les commentaires !

Une réflexion sur “« Into the night » : analyse des épisodes 3 et 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.