« The Mandalorian » : Analyse des épisodes 3 et 4

Tous les mercredis, on se penche sur « The Mandalorian » ! La série est disponible sur Disney + ! Attention spoiler !

3 : Le péché En compagnie de Baby-Yoda, le Mandalorien retrouve son client pour lui remettre l’enfant et ainsi toucher sa prime. Elle lui permet notamment de se faire forger une armure flambant neuf. Cependant, rapidement, il regrette d’avoir laissé Baby-Yoda dans les mains de l’Empire. Il décide alors de le récupérer, mais doit faire face aux chasseurs de primes, qui le convoitent également.

4 : Le Sanctuaire Après s’être enfuie avec Baby Yoda, le Mandalorien s’installe sur la planète Sorgan, qui a une faible densité, afin de s’y cacher un certain temps. Il rencontre Cara Dune, une ex-trooper à qui il a déjà eu affaire par le passé. Ensemble, ils devront protéger des fermiers de pillards qui ont trouvé le moyen de mettre la main sur une arme redoutable de l’Empire : un AT-T. 

Épisode 3 : Trop court !

On s’en doutait, après avoir livré Baby-Yoda, le Mandalorien ne pouvait pas le laisser entre de mauvaises mains. C’est à peu près la seule ligne de scénario de l’épisode. Le reste est rempli d’actions avec notre héros qui délivre Baby-Yoda en exterminant les soldats de l’Empire, puis en tentant tant bien que mal d’échapper aux chasseurs de primes. Un épisode très bref, rempli d’escarmouche, ce qui donne l’impression qu’il est incroyablement court. Ce n’est d’ailleurs pas qu’une impression puisqu’il ne dure que 38 minutes. J’avais déjà fait la remarque la semaine dernière pour l’analyse des deux premiers épisodes, mais le format choisi est trop court ! Alors certes, la série n’est pas obligé de faire des épisodes de 1h comme la dernière saison de « Game of Thrones », mais un format de 45 minutes est le minimum, surtout lorsqu’il n’y a que 8 épisodes par saison ! 

Si l’on passe sur le format et les batailles (qui sont tout de même très bien réalisées), il ne reste plus grand-chose dans cet épisode 3. À part dire que le Mandalorien s’est définitivement attaché à Baby-Yoda. L’épisode tourne d’ailleurs à nouveau autour de lui, comme les deux précédents. Il s’agit avant tout de le sauver et de le protéger. Comme dit la semaine dernière, le vrai personnage principal, c’est lui. On en sait également un peu plus sur le peuple des Mandaloriens, obligé de vivre en catimini pour survivre. C’est un peuple vraiment intrigant et j’ai hâte d’en savoir plus sur eux. « This is The Way ».

Épisode 4 : Un peu de profondeur et des références multiples

Nouvelle planète, nouvelle population, nouvelles créatures, bref, un bon épisode. Ce cocktail est généralement un très bon signe lorsque l’on parle de Star Wars. L’épisode 4 ne déroge pas à la règle. De plus, le scénario prend enfin un peu de profondeur. On rencontre un nouveau personnage secondaire qui reviendra surement dans le futur en la personne de Cara Dune, et surtout, on en apprend plus sur le Mandalorien et sur le code de son peuple. Il n’a pas le droit d’enlever son casque devant quelqu’un sous peine de ne plus jamais pouvoir le mettre, sous-entendu, d’être banni des Mandaloriens. On apprend également qu’il n’est pas un Mandalorien de sang, il a été adopté par ces derniers. Il est donc le troisième personnage de Star Wars à porter les attributs des Mandalorien sans être issue directement de leur lignée et à suivre leur code avec Bobba et Jango Fett (mais contrairement au héros de la série, Bobba et Jango n’ont pas été adopté par eux). 

L’épisode 4 comporte de multiples références à la saga mais aussi à la pop-culture. Cara Dune fait allusion à l’Alliance Rebelle  qui se concentre désormais uniquement sur la protection des politiques, ce qui la rend ennuyante, une allusion à la formation de la Nouvelle République. Pendant la bataille contre les pillards, le Mandalorien balance l’expression « Hunk’o Junk » soit « Tas de ferraille » à propos de l’AT-T, une expression déjà utilisée par Lando Calrissian dans « L’Empire Contre-Attaque » où il disait « She’s the fastest hunk o’ junk in the galaxy ! » soit « C’est le tas de ferraille le plus rapide de la galaxie ! » à propos du Faucon Millenium. Outre les références à la saga, le débarquement de l’AT-T qui sort de la forêt avec ses lumières rouges qui donnent l’impression de voir deux grands yeux est un clin d’œil à l’apparition du T-Rex dans « Jurassic Park ». Pour preuve, c’est Bryce Dallas Howard qui a réalisé l’épisode 4 de « The Mandalorian », elle qui jouait le rôle de Claire Dearing dans « Jurassic World ». Enfin, cet épisode est aussi un hommage au film « Les 7 mercenaires » de John Sturges. La série est un véritable western intergalactique il n’est donc pas étonnant de retrouver des références aux monuments du genre. Le scénario des «  Sept Mercenaires » est une histoire de village défendu par des mercenaires recrutés pour le protéger de pillard, soit le même scénario que l’épisode. À noter que « Les Sept Mercenaires » était déjà lui-même un remake de « Les sept Samouraïs » d’Akira Kurosawa. 

Pour revenir au scénario de l’épisode, la bataille contre les pillards et l’AT-T est très plaisante, mais trop courte (encore une fois). Cependant, globalement, l’épisode 4 est nettement au-dessus du précédent. Il prend même des allures dramatiques lorsque le Mandalorien décide d’abandonner Baby-Yoda dans le village des fermiers pour le protéger. Chose qu’il ne pourra finalement pas faire après avoir découvert que les chasseurs de primes avaient repéré leur position. En sauvant Baby-Yoda, le Mandalorien est condamné à devoir être pourchassé en permanence. 

Cara Dune et le Mandalorien

Conclusion :

Le potentiel de « The Mandalorian » est énorme mais le format des épisodes trop court ne l’exploite pas assez bien. Du coup, le développement des personnages n’est pas assez poussé, les batailles pas assez longues et donc pas assez intenses, tandis que la mythologie des lieux parcourus n’est même pas évoquée. Dommage. La série reste de bonne qualité, grâce notamment à un univers très intéressant, une ambiance créée par une réalisation et une direction artistique très pertinente, sans parler des références qui feront sourires les plus connaisseurs. J’espère seulement que les prochains épisodes seront plus complets, afin de donner plus de consistance à la série pour lui faire franchir un cap. Mine de rien, nous sommes déjà à la moitié de la saison 1 !

Retrouvez l’analyse des deux premiers épisodes à ce lien !

F.M

Et vous, qu’avez vous pensé des épisodes ? Dites-le nous dans les commentaires !

Une réflexion sur “« The Mandalorian » : Analyse des épisodes 3 et 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.