Critique Rétro : « Troie » de Wolfgang Petersen

Tous les vendredis, retrouvez la Critique Rétro dans laquelle on se penche sur un film qui a influencé la pop-culture ! Aujourd’hui c’est « Troie » !

Sorti en 2004, « Troie » est un film réalisé par Wolfgang Petersen avec Brad Pitt, Eric Bana, Orlando Bloom, Diane Kruger, Brian Cox, Sean Bean et Rose Bryne. Le métrage est librement inspiré du récit de l’ »Iliade » d’Homère et de la mythologie grecque. Hélène, Reine de Sparte, s’enfuit avec un jeune Prince Troyen, Paris. Furieux, Ménélas, roi de Sparte, demande à son frère Agamemnon, qui règne sur la Grèce, de faire le siège de Troie. Achille, fils de la nymphe Thétis et du roi Pélée sera la clé de la bataille, tout comme Ulysse, qui grâce à son invention légendaire, celle du Cheval de Troie, permet aux armées d’Agamemnon de pénétrer la ville. Face à eux, Hector tente tant bien que mal de résister au siège. 

« Troie » a été un très grand succès commercial en 2004. Il rapporte en effet 497 millions de dollars au box-office mondial, ce qui fera de lui le 8ème plus grand succès de l’année. En France, il attire plus de 2,7 millions de spectateurs. Pourtant, « Troie » n’est pas un succès critique. Le film ne reçoit aucune nomination aux Golden Globes, et une seule pour la cérémonie des Oscars, dans la catégorie meilleure création de costumes. En cause, la trop grande différence avec le récit d’Homère, et un casting pas toujours très inspiré. 

Le grand spectacle est assuré

Si « Troie » a été un si grand succès commercial en 2004 ce n’est pas pour rien. C’est l’exemple typique du film boudé par les critiques qui reste dans la mémoire collective du spectateur, en raison d’une intrigue et d’un contexte attrayant (une guerre historique à une époque qui fascine), d’immenses batailles, et d’un casting sur le papier impressionnant (Brad Pitt, Orlando Bloom, Diane Kruger, Sean Bean…). À première vue, difficile de donner torts aux fans du long-métrage. Les batailles sont dignes d’un film de Ridley Scott et la reconstitution des décors et des costumes nous plongent parfaitement dans l’ambiance. La thématique sous-jacente du film, l’immortalité du nom, parle à tout le monde, ce qui rend le métrage très abordable. Finalement, les 2h40 passent plutôt vite tant le spectacle est divertissant et grandiloquent. Les amateurs de films historiques devraient aimer. Si vous avez adoré « 300 », « Alexandre le Grand » ou encore « Kingdom of Heaven », impossible de ne pas aimer « Troie » qui est dans la même veine. Cependant, à y regarder de plus près, le film possède de nombreux défauts, au niveau de l’adaptation, mais aussi cinématographiquement.

Une adaptation trop libre et une réalisation qui frôle le ridicule

Commençons par ce qui fâche, l’adaptation beaucoup trop libre de l’histoire. Tout d’abord, les scénaristes ont décidé de complètement supprimer l’apparition des Dieux. Dans « l’Iliade », Achille est prétentieux et arrogant et ne cesse de défier les Dieux (ce qu’il fait aussi dans le film en décapitant la statue d’Apollon par exemple). Dans « Troie », il y a une certaine défiance générale envers les divinités, que ce soit Achille ou Hector. Cela donne l’impression que les Dieux se fichent complètement de la guerre ou pire, n’existent pas. Dans « l’Iliade », ils sont agacés par le comportement d’Achille. Ils agissent alors au début de la guerre en faveur des Troyens, afin de le punir. Toute la tragédie qui entoure la Guerre de Troie est complètement mise de côté pour mettre en avant une seule et unique motivation : l’immortalité du nom. En ce qui concerne les personnages, il est possible de faire une liste très longue d’incohérences. Voici seulement les plus grossières. 

  • Certains personnages importants n’apparaissent pas : Cassandre, Diomède, Néoptolème, Clytemnestre et ses enfants Iphigénie, Électre, Oreste et Chrysothémis. On peut aussi citer le héros lyciens Sarpédon, les Amazones ou encore Laocoon le prêtre d’Apollon.
  • Certains personnages meurent alors que cela ne devrait pas être le cas : Agamemnon ne se fait pas tuer par Briseis mais par sa femme Clytemnestre lorsqu’il rentre à Mycènes, Ménélas ne se fait pas tuer par Hector, il se réconcilie avec Hélène, rentre à Sparte, et accueillera Télémaque dans « l’Odyssée ».
  • D’autres connaissent un sort très différent : Andromaque, la femme d’Hector, n’est pas censée s’enfuir, elle devient normalement l’esclave de Néoptolème. Le fils d’Hector encore bébé qui parvient à quitter Troie, est en fait jeté par-dessus les remparts par le même Néoptoloème dans « l’Iliade ». Comme dit précédemment Hélène ne s’enfuit pas, elle rentre à Sparte avec Ménélas. La plus grosse différence est sans doute pour Ajax le Grand. En vérité, il ne se fait pas tuer par Hector, il survit à la guerre et se querelle à la fin avec Ulysse pour savoir qui va récupérer l’armure d’Achille. Après avoir perdu son duel, il devient fou et massacre un troupeau de moutons qu’il prenait pour l’armée grecque. De nouveau lucide, il finit par se suicider.

Cinématographiquement, si l’on excepte les batailles, les moments d’accalmies sont parfois franchement ridicules. La plupart des scènes romantiques sont dignes d’une série B que ce soient celles qui mettent en avant Paris et Hélène ou dans une moindre mesure, Achille et Briseis. En fait, lorsque l’action se termine, tous les défauts du métrage surgissent, l’adaptation en roue libre, des scènes inutiles et/ou ridicule, ainsi qu’un casting qui pour ne rien arranger, ne tire pas le film vers le haut.

Hector ( Eric Bana) et Paris ( Orlando Bloom)

Un casting XXL mais pas très inspiré

Si l’on vous dit Brad Pitt, Orlando Bloom, Diane Kruger, Sean Bean, sur le papier, comment pourrait-il s’agir d’un mauvais film ? Et pourtant, si « Troie » n’est pas mauvais fondamentalement, le prestige de ses acteurs ne se fait pas du tout ressentir. À commencer par Brad Pitt. Habituellement, je suis plutôt un grand fan de l’acteur, mais force est de constater que dans « Troie », il fait passer Achille pour un mannequin qui tourne une publicité de shampoing. Si la romance entre Paris et Hélène est si ridicule, c’est aussi surtout à cause d’Orlando Bloom. En 2004, l’acteur était en plein boom après avoir incarné Legolas dans « Le Seigneur des Anneaux » et Will Turner dans « Pirate des Caraïbes ». Si le rôle de soldat surdoué mais un tantinet fragile lui va à merveille, celui de coureur de jupons/poule mouillée ne lui convient guère. Diane Kruger est plutôt quelconque tandis que Sean Bean fait passer Ulysse pour un héros de seconde zone, pas aidé certes par un scénario qui ne le met pas du tout en valeur, mis à part au moment de la création du Cheval de Troie. Au milieu de tout ça, on peut tout de même souligner la performance d’Eric Bana, le seul à être un minimum crédible dans le personnage d’Hector mais aussi Vincent Regan, toujours pertinent dans des petits seconds rôles, en l’occurrence ici Eudore. 

Sérieusement, c’est Achille ou une pub pour Head & Shoulders ?

Conclusion :

Cette critique peut paraître sévère pour un film qui est loin d’être parmi les plus mauvais de sa catégorie. « Troie » est un film grand spectacle qui se regarde avec plaisir et qui sait divertir. Cependant, l’argument grand spectacle se ressent un peu trop dans un scénario trop librement adapté qui retire toute tragédie au film pour n’en garder que les éléments grand public. Le grand spectacle ne doit aussi pas servir d’excuse pour proposer un néant artistique et une absence quasiment totale de performance de la part du casting. 

Retrouvez la bande-annonce ci-dessous.

F.M

Et vous qu’avez vous pensé du film ? Dites-le nous dans les commentaires !

3 réflexions sur “Critique Rétro : « Troie » de Wolfgang Petersen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.