Critique Rétro : « The Island » de Michael Bay

Tous les vendredis, retrouvez la Critique Rétro dans laquelle on se penche sur un film qui a influencé la pop-culture !

Sorti en 2005, « The Island » est un film réalisé par Michael Bay avec Scarlett Johansson, Ewan McGregor, Sean Bean, Steve Buscemi, Djimon Hounsou et Michael Clarke Duncan. En 2019, des scientifiques trouvent le moyen de créer un être humain à partir d’une nouvelle cellule, l’agnet. Grâce à celle-ci, les plus fortunés peuvent voir leur espérance de vie considérablement s’allonger. Seulement ils ignorent que les cellules développées sont prises sur des clones, entièrement créé grâce à l’agnet, et ensuite conditionné pour tout ignorer du monde réel. Les clones pensent en effet que le monde a connu une vaste contamination qui a décimé la population. La seule région encore habitable étant « The Island ». Cependant, deux clones, Lincoln six echo et Jordan Two Delta vont découvrir la vérité et révéler le scandale au monde. 

« The Island » a connu un modeste succès à sa sortie, surtout pour un film réalisé par Michael Bay. Au box-office, il a récolté 163 millions de dollarsdans le monde. En France, le film a attiré 1,55 million de spectateurs. Il ne reçoit aucune distinction particulière, mais est tout de même nommé dans la catégorie « Meilleur film de science-fiction » au Saturn Award en 2006.

Un film sous-coté ?

Si « The Island » n’est pas un film qui restera dans le panthéon du septième art, il n’empêche que c’est un film très sous-coté. Tout d’abord, il s’agit sans conteste du meilleur film réalisé par Michael Bay, très très loin devant le reste de sa filmographie, essentiellement composé de la saga « Transformers », des deux premiers volets de « Bad Boys » ou encore de « Pearl Harbor ». Habitué à faire des effets spéciaux grandiloquents, avec des explosions toutes les minutes, le réalisateur donne à « The Island » un ton très sobre et bienvenu dans un film d’anticipation. 

Surtout, le métrage réunit au casting deux acteurs exceptionnels, Scarlett Johansson et Ewan McGregor. Il est clair que le film n’aurait certainement pas eu autant de succès (bien que moyen), et n’aurait pas été de cette qualité sans la présence des deux acteurs. En 2005, Scarlett Johansson était l’étoile montante du cinéma, elle venait de tourner « Match Point » de Woody Allen, et deux ans auparavant, elle avait joué dans « Lost inTranslation » de Sofia Coppola. Quant à Ewan McGregor, il tournait déjà depuis un long moment, mais il venait de terminer d’incarner le rôle qui l’a définitivement ancré dans la pop-culture, celui d’Obi-Wan Kenobi dans la prélogie « Star Wars ». Les deux acteurs arrivent à considérablement élever le niveau du film, en donnant une forte amplitude à des personnages pas hyper développés. Grâce à une justesse très agréable, très rare dans les blockbusters de ce type, l’identification aux personnages se fait très rapidement et réveille en nous les pulsions des adolescents qui découvrent le monde, à l’image de ses deux clones qui sont jetés dans un monde qui leur est inconnu.

Le reste du casting est aussi très pertinent à commencer par l’excellent Steve Bucsemi ( « Reservoir Dogs » ; « Big Fish »), le caméo surprise de Michael Clarke Duncan (« La Ligne Verte » ; « Sin City »), et la prestation très solide de Djimon Hounsou « Les Gardiens de la Galaxie » ; « Captain Marvel »).

Une intrigue pas assez approfondie ? 

La thématique que propose le métrage n’est pas très nouvelle. Une nouveauté scientifique est censée faire avancer l’humanité, mais elle ne profite en réalité qu’aux personnes les plus riches. Elle met en revanche une question morale en évidence : les clones sont-ils des êtres humains ? Le reproche que l’on peut faire à Michael Bay, c’est de n’avoir pas assez exploré cette piste au profit de quelques scènes d’action évitables, et une intrigue finalement assez quelconque. Il aurait été plus intéressant de développer l’aspect moral lié à la présence des clones qui débarquent dans le monde, plutôt qu’une simple histoire de rébellion et d’amour. Cela aurait donné plus de profondeur à un film qui en manque et qui ne se repose que sur les performances très bonnes de son casting et sur une réalisation impeccable. Du coup le métrage nous laisse un peu sur notre faim.

En revanche, en regardant le film de nos jours, il est intéressant d’observer la vision du futur que l’on pouvait avoir en 2005. Mieux, ce futur, nous l’avons même dépassé puisque l’intrigue de « The Island » se déroule en 2019. Ce qu’on peut constater, c’est que Michael Bay c’est un peu emballé sur le développement de la science. Nous sommes encore très loin de pouvoir cloner des êtres humains comme dans le film. Mais les questions que posent « The Island » restent néanmoins intéressante, et il est possible que nous ayons un jour réellement besoin d’y répondre. 

Conclusion : 

« The Island » se distingue vraiment de la filmographie habituelle de Michael Bay. Il est d’ailleurs dommage que le réalisateur ne se tourne pas plus vers de genre de projet plutôt que vers des films d’action dopés aux explosions. Porté par les excellentes prestations de Scarlett Johansson et Ewan McGregor, le métrage est un bon film de science-fiction, trop sous-coté, qui aurait mérité un meilleur sort. Avec un scénario un peu plus profond, il aurait vraiment pu être aux cotés du gratin du genre. Au vu de la tournure du film, j’aurais même presque tendance à dire qu’il mériterait une suite, tant son univers mérite d’être exploité. Quoi qu’il en soit, si vous êtes un fan de science-fiction, « The Island » devrait incontestablement vous plaire.

Retrouvez la bande-annonce ci-dessous.

F.M

Et vous, qu’avez-vous pensé du film ? Dites-le nous dans les commentaires !

Une réflexion sur “Critique Rétro : « The Island » de Michael Bay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.