Chronique Express : "Birds of Prey", le film sur Harley Quinn en solo tombe à l'eau

 « Birds of Prey » est un film réalisé par Cathy Yan avec Margot Robbie, Mary Elizabeth Winstead, Jurnee Smollett-Bell, Rosie Perez, Ella Jay Brasco, Ewan McGregor et Chris Messina. Le film se concentre sur le personnage d’Harley Quinn après les évènements de « Suicide Squad ». Harley s’est séparé du Joker et cherche désormais à s’émanciper. Elle doit désormais faire face à toutes les personnes qui souhaitent se venger d’elle pour les crimes qu’elle a commis en tant que petite-amie du Joker. Elle devra notamment affronter Roman Sionis le nouveau parrain de Gotham. Alors qu’a pensé la Chronique Express du film ? Voici la critique de « Birds of Prey » ! 

Margot Robbie bien seule…

« Birds of Prey » était un film particulièrement attendu par les fans de DC. Pourquoi ? Parce qu’il se concentre sur le personnage d’Harley Quinn, qui était pour beaucoup la seule satisfaction de « Suicide Squad ». Le pari est…raté. De très loin. Évidemment, Margot Robbie échappe à la critique. Elle incarne parfaitement son rôle dans un style toujours aussi déjanté. À la manière de Johnny Depp dans les deux derniers « Pirate des Caraïbes », elle porte le film quasiment toute seule. Car les autres raisons de s’enthousiasmer pour « Birds of Prey » sont très rares…

Il y a bien Mary Elizabeth Winstead. J’avais déjà beaucoup aimé l’actrice dans « Gemini Man ». Elle confirme son potentiel en délivrant une prestation plutôt drôle, et toujours aussi efficace dans les scènes d’action. Elle mériterait vraiment un premier rôle. En ce qui concerne le reste du casting, Ewan McGregor assume pleinement son personnage de super-vilain. Ce type de rôle est très inhabituel pour lui et on sent qu’il l’a pris très au sérieux. Il fait une prestation très aboutie au contraire du reste du casting qui n’a franchement rien de flamboyant. On peut épargner Ella Jay Brasco ( Cassandra Cain) qui avait là son premier rôle, en revanche, Jurnee Smollett-Bell (Black Canary) et Rosie Perez (Renee Montoya) font pâle figure à côté des autres

En rare source de satisfaction il y a l’ambiance générale du métrage. Cathy Yan respecte la folie qui doit émaner d’un film qui met Harley Quinn en vedette. La direction artistique est de ce point de vue satisfaisante avec pas mal de couleur qui accompagne le personnage d’Harley tout au long du film. Cependant, cette même direction artistique échoue considérablement pour affirmer une véritable tendance stylistique au film.

Qu’est-ce que je suis venue faire dans ce film ?

Absence criante d’ambition et recette trop stéréotypée…

Là où la direction artistique et Caty Yan se sont complètement plantés, c’est dans la retranscription globale de l’univers. Si l’on excepte Harley Quinn, le reste est beaucoup trop morne. Aucun autre personnage, mis à part celui de Roman Sionis, ne tient la comparaison alors que l’on aurait pu attendre un ou deux personnages de plus complètement déjantés pour donner la réplique à Harley. Si le Joker de Jared Leto avait de nombreux défauts, il n’empêche qu’il faisait parfaitement la paire avec la Harley Quinn de Margot Robbie. Dans « Birds of Prey » il manque cruellement un autre personnage capable de combler ce vide. Évidemment, le but était justement de faire en sorte qu’Harley s’émancipe du Joker. Mais l’univers de DC est suffisamment vaste pour amener un personnage charismatique et déjanté capable de donner la réplique.

Au niveau de la réalisation, le film est beaucoup trop tendre, trop lisse et pas assez violent, pas assez sombre. Harley Quinn est un personnage très particulier dans l’univers DC et même dans l’univers des super-héros en règle générale. Il s’agit en effet du seul personnage féminin à osciller entre antagoniste et anti-héroïne. C’es un personnage qui n’a quasiment aucune morale. Le film aurait largement mérité d’être beaucoup plus cru, plus sanglant, à l’image d’un « Deadpool ». Sauf que « Birds of Prey » rend le personnage d’Harley trop gentil, faisant d’elle une héroïne, un rôle qu’elle n’a jamais eu et qui ne lui correspond pas du tout.

Ce choix plombe complètement le film, le rendant trop stéréotypé, reprenant une recette beaucoup trop connue, que l’on a déjà vue et revue dans les derniers blockbusters de super-héros. En fait, avec « Birds of Prey », DC cherche à faire du Marvel, mais ça ne marche pas du tout. DC est beaucoup plus efficace quand ses films ont une direction artistique forte, avec un style très déterminé, comme l’a montré « Joker » ou encore la trilogie Batman de Christopher Nolan.

Conclusion :

Globalement, « Birds of Prey » n’est pas non plus un mauvais film mais c’est une véritable déception. Il devrait séduire ceux qui ne cherchent que du divertissement avant tout. Je pense cependant que le film ne connaîtra pas un gros succès au box-office pour toutes les raisons que j’ai évoquées. Le potentiel de l’univers d’Harley Quinn est énorme et j’ai bien peur que ce film ne signe son arrêt de mort. Néanmoins, j’espère que « Birds of Prey » sera une leçon pour DC qui doit réaliser qu’un film de super-héros fait sans grande conviction  et sans style n’est plus suffisant. Sans un univers partagé comme le fait extrêmement bien Marvel, il faut que DC réalise chaque film comme un one-shot, en lui donnant un style bien précis. Après un succès comme celui du « Joker » dans un style très particulier, le public ne sera plus dupe concernant les films de ce genre, beaucoup trop moyens. 

Retrouvez la bande-annonce ci-dessous.

F.M

Et vous qu’avez-vous pensé du film ? Dites-le nous dans les commentaires !

4 réflexions sur “Chronique Express : "Birds of Prey", le film sur Harley Quinn en solo tombe à l'eau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.