Rétrospective Tarantino – « Kill Bill : volume 2 »

Officiellement, « Kill Bill : volume 2 » est le sixième long-métrage de Quentin Tarantino, sorti en 2004. Officieusement, le réalisateur considère les deux Kill Bill comme un seul et unique film. Dans ce deuxième volume, on retrouve bien évidemment Uma Thurman mais aussi David Carradine, Michael Madsen, Darryl Hannah et Gordon Liu. Après avoir rayé de sa liste O-Ren Ishii et Vernita Green, Beatrix Kiddo s’attaque à ses trois dernières cibles, Budd, Elle Driver et Bill. Alors que « Kill Bill : volume 1 » avait été boudé par les grandes cérémonies, le second volet lui est beaucoup plus apprécié du monde du cinéma. Ainsi, Uma Thurman et David Carradine reçoivent respectivement le Golden Globes de la meilleure actrice et du meilleur second rôle masculin.La cérémonie des Oscars, elle, ne daigne toujours pas nominer le film pour la moindre récompense. Au niveau du box-office, le second volume fait moins bien que le premier avec 152 millions de dollars dans le monde (180 pour le premier), en France il attire 1,43 million de spectateurs (1,87 pour le premier). Au total, les deux Kill Bill auront donc rapporté 333 millions de dollars dans le monde.

Par rapport au premier, « Kill Bill : volume 2 » est beaucoup moins sanglant et violent. Le métrage se résume en trois étapes : l’apprentissage avec Pei Mei, le combat avec Elle Driver, puis l’affrontement final avec Bill. La grande différence avec le premier volume est que les combats sont beaucoup moins longs. Évidemment, Beatrix n’a pas une troupe entière de guerrier à affronter cette fois-ci, mais simplement des cibles solitaires, ce qui change tout. Cependant, même l’affrontement avec Elle Driver ou Bill sont plus court que ceux avec Vernita Green ou O-Ren Ishii. Conséquence ? Le métrage est beaucoup moins impressionnant. Cela ne veut pas dire qu’il n’a pas son lot de scènes épiques, comme la fin du duel avec Elle Driver où Beatrix écrase son œil qu’elle vient de lui arracher ou encore lorsqu’elle se libère du cercueil dans lequel elle était emprisonnée.

Dans le premier opus, la violence et le sang profitaient vraiment au métrage car ils permettaient au réalisateur de donner une touche artistique inédite à son film en variant les images, passant de la couleur au noir et blanc et vice-versa. Le réalisateur avait même introduit une séquence entière en version animée. Le deuxième opus est beaucoup plus sobre du point de vue de la réalisation. Il contient encore des scènes en noir et blanc, mais je trouve qu’elles servent beaucoup moins le film.La première scène où Beatrix fait un bref rappel de ce qui s’est passé dans le volume 1 est en noir et blanc sans vraiment que cela ne serve à quelque chose, alors que dans le premier volume, ce traitement de l’image servait à atténuer la violence des combats et leur donnaient un style original et agréable à regarder. Dans le deuxième volume, c’est de l’ordre du scolaire, qui ne sert pas à grand-chose à part dire que ça a été fait.

Beatrix vs Pei Mei dans une des meilleurs séquences du film

Comme pour le premier volet et la plupart de la filmographie de Tarantino, le métrage est construit d’une manière non linéaire. Alors que Beatrix échoue dans un premier temps à assassiner Budd, ce dernier l’enferme dans un cercueil qu’il dispose sous terre. On a alors le droit à un flashback sur l’entrainement de notre héroïne avec Pei Mei. C’est selon moi la meilleure séquence du film car c’est LA touche d’originalité de celui-ci. C’est également dans cette séquence qu’il y a les meilleurs plans. Le combat/test permet un bref instant de retrouver la vigueur de « Kill Bill : volume 1 » tandis que le plan où Beatrix et Pei Mei s’entrainent sous le coucher du soleil, dans une gestuelle incroyable, est particulièrement beau. Juste après le flashback, on retrouve Beatrix dans son cercueil qui va le briser grâce à une série de petits coups de poing bien placés qu’elle doit à son entrainement avec Pei Mei. C’est la séquence qui m’a le plus marqué dans le film car c’est en franchissant cet obstacle que Beatrix devient la guerrière ultime.

En ce qui concerne le jeu d’acteur, je trouve Uma Thurman moins investie que dans le premier volet. Moins d’actions, moins punchy, surtout moins de surprises. Un jeu qui s’est un peu banalisé, sans toutefois perdre sa qualité initiale. Finalement, c’est David Carradine et Michael Madsen qui apportent un plus au casting, en particulier ce dernier qui amène son habituelle folie à travers un humour toujours un peu sadique. Un rôle qui lui va à la perfection et qui n’est pas sans rappeler celui qu’il avait dans « Reservoir Dogs ». Je regrette également le fait que Daryl Hannah n’ait pas été plus présente car elle apporte un vrai plus à chacune de ses apparitions.

Michael Madsen dans le rôle de Budd

De base, « Kill Bill » n’aurait pas dû voir le jour en deux parties mais aurait dû être un seul et unique film. C’est parce qu’il y a eu des problèmes de montage que la production a proposé au réalisateur de faire le film en deux parties, une proposition que Tarantino a acceptée avec enthousiasme. Malheureusement, je trouve que « Kill Bill : volume 2 » est moins abouti que le premier volet qui était lui l’un des meilleurs films de Tarantino. La proposition artistique est moins ambitieuse, les scènes d’action moins impressionnantes, la bande-son moins utile, Uma Thurman moins performante…  Il manque un peu de tout ce qui faisait du premier volet un grand long-métrage ( retrouver la critique du premier à ce lien). Alors « Kill Bill : volume 2 » n’est pas un mauvais film, loin de là, il reste un bon complément au premier, mais peut-être aurait-il mieux fallu n’en sortir qu’un seul, quitte à ce qu’il dure 3h. 

Retrouvez la bande-annonce du film ci-dessous.

F.M

Et vous qu’avez vous pensé du film ? Dites-le nous dans les commentaires !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s