Retour sur la saison 1 de « Désenchantée »

Présentation :

Boire ou régner, il faut choisir ! Pourtant, soutenue par ses deux acolytes le démon et l’elfe, la fantasque princesse Bean se révolte … au grand dam du roi, son papa”, voilà comment est présentée la série Désenchantée, visible depuis la plateforme Netflix depuis le 17 août 2018. Cette série animée est la toute dernière de Matt Groening, le père des deux célèbres Simpsons et Futurama. Il s’agit aussi de la toute première production pour la plateforme Netflix de la part de Groening, qui, auparavant, avait vu ses œuvres être diffusées sur la Twentieth Century Fox.

Fort de ses derniers succès, cette nouvelle série était attendue au tournant, et le casting était à la hauteur des personnes les plus exigentes puisqu’on y retrouve, entre autres, Abbi Jacobson, Nat Faxon et Eric Andre.

Nous avons bien la description de Netflix, le petit synopsis du début, mais finalement Désenchantée, de quoi ça parle ? Comme son nom l’indique, nos héros évoluent dans un monde bien différent de celui d’un conte de fée. L’héroïne principale, connue sous le nom de Bean (diminutif de son nom complet, Teabeanie), est une princesse qui ne correspond pas aux codes du genre. Plongée au cœur d’un décor moyenâgeux nommé Dreamland, peuplé de contes et de légendes, de fantasmes et de démons, Bean s’oppose au fait de devenir la princesse classique telle qu’on la connaît. Un mariage arrangé et une vie rangée, très peu pour elle ! Elle arrivera ainsi titubante, dans un état d’ébriété avancé,à la cérémonie qui devait l’unir à Guysberg, un prince d’un autre royaume. Bean, la princesse alcoolique, rêve de vivre une vie d’aventurière, et son souhait le plus cher semble s’exaucer quand elle découvre son démon personnel, Luci, ainsi que Elfo, un petit elfe qui a empêché son mariage d’avoir lieu.

La patte de Matt Groening

Humour/dialogue peu accessible :

Une partie de l’humour de Matt Groening est très accessible. La princesse refusant de se marier dans le premier épisode est par exemple traîner de force au château. L’apothicaire lui propose alors de goûter un nouveau remède éloignant la peste. La princesse lui répond simplement que ce n’est pas le jour pour, puisqu’elle aimerait mourir. Un peu trash l’humour de cette série, on vous l’accorde !

Pour le reste, les références sont nombreuses au sein de cet univers complètement décalé. On en distingue même deux types : des références historiques, ainsi que des références beaucoup plus contemporaines. On peut par exemple retrouver les Pillage People, un groupe qui fait bien sûr référence aux célèbres Village People, mais aussi des références au Seigneur des Anneaux, notamment dans l’épisode 9 lorsque les personnages évoquent “la Terre du Milieu”, ou lorsque Elfo dévoile l’ouvrage Le Meilleur du Dankmire selon Frodo, une référence sympathique à Frodon et à son histoire. Ce n’est pas tout côté livre ! On a aussi une référence à Lovecraft par exemple, lorsque l’enchanteur du royaume (le Merlin de Dreamland) découvre l’Omnicondans l’ancienne demeure de la sorcière. L’Omnicon fait référence au Necronomicon, le livre de culte fictif du mythe de Cthulhu qui a été inventé par l’écrivain Lovecraft.

Du côté des références historiques, on évoque la création du carnaval par exemple, au début de l’épisode 8, afin de divertir la population et de l’empêcher de penser à ses maux, mais on a aussi des références aux grands romans médiévaux comme Perceval ou le conte du Graal! On peut aussi noter une belle référence à la cité de Sodomore, qui renvoie à la cité de Sodome et Gomorrhe du Marquis de Sade.

Il y a aussi la volonté, bien sûr, de ne pas avoir d’incohérences scénaristiques. On évoque Bean comme “la tasse d’hydromel” de certains hommes, pour ne pas dire “tasse de thé”, qui n’était pas encore en Europe avant 1543.

Décor / couleurs :

Et du côté du visuel ? Là encore, on retrouve la patte de l’artiste. On le reconnaîtrait entre mille, ce type d’animation, et la large palettes de couleurs que l’on associe maintenant à Futurama, et avant, aux Simpsons. Il n’y a pas de fioriture !

Accueil presse

L’accueil qui a été réservé à Désenchantée a été assez mitigé. La série était très attendue, et le fait que tous les épisodes se suivent en a dérouté plus d’un, qui s’attendaient parfois à visionner une série comme les Simpsons. On lit aussi beaucoup, dans les critiques négatives, que la critique sociale n’est pas assez présente dans Désenchantée, contrairement aux deux premières séries de Matt Groening. La critique réalisée par le site Numéro en est un exemple : 

On a beau s’accrocher pendant les dix épisodes de 25 minutes, le charme de la critique sociale acide ne prend pas. On attend, dans un ennui profond l’arrivée d’un carrosse excitant qui n’arrive pas. Matt Groening promettait de l’émotion, mais c’est surtout du cynisme que l’on nous sert sur un plateau.” 

Et nous, qu’est-ce qu’on en pense ? 

Le trio de personnages principaux fonctionne plutôt bien, et la justesse des piques lancées par Luci concernant la naïveté d’Elfo est vraiment appréciable. Concernant Bean, sa personnalité borderline est sympathique, bien que l’on peut parfois se dire que l’adolescente s’opposant à son roi de père est un peu cliché.

C’est réellement les références et les dialogues qui sont supérieurs dans cette série. Chaque épisode est très bien écrit et référencé, et il est très intéressant de relever les multiples parallèles créés tout au long de la première saison.

La deuxième saison de Désenchantée sera donc très intéressante. Parviendra-t-elle à conquérir tous ses détracteurs, ou leur donnera-t-elle raison ? Il ne reste plus longtemps avant de le découvrir !

T.E

Et vous, qu’avez-vous pensé de la saison 1 de « Désenchantée » ? Dites-le nous dans les commentaires !

Une réflexion sur “Retour sur la saison 1 de « Désenchantée »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s