Critique Rétro : « Snatch » de Guy Ritchie

Tous les vendredis, retrouvez la Critique Rétro de la Chronique Express dans laquelle on se penche sur un film qui à marqué ou influencé la pop-culture !

« Snatch » est un film réalisé par Guy Ritchie, sorti en 2000 avec en têtes d’affiches Jason Statham, Brad Pitt, Alan Ford et Stephen Graham. Alors qu’un diamant est dérobé, une série d’événements catastrophiques et rocambolesques se déclenchent.

Ce que l’on remarque très vite dans « Snatch », c’est la patte de Guy Ritchie. La caméra est très fluide, les plans s’enchaînent à une vitesse déroutante pour imposer un tempo qui nous tient en haleine jusqu’à la fin du film. Le réalisateur switch avec brio entre les scènes d’action et scènes comiques, donnant une ambiance très stylisée au long-métrage. Le style fait énormément penser à celui de Quentin Tarantino dans « Pulp Fiction » ou encore dans « Django Unchained ». N’ayons pas peur des mots « Snatch » est certainement le chef-d’œuvre de Guy Ritchie qui est au sommet de son art.

Le réalisateur n’est pas le seul à être en surrégime dans ce film. C’est également le cas d’un de ses acteurs : Jason Statham. Aujourd’hui, ce dernier est catalogué dans des films d’action grotesques, sans ambition, comme les derniers « Fast and Furious » ou encore « Hyper Tension », certainement son pire film. Dans « Snatch », Jason Statham est lui aussi au sommet de son art. Et paradoxalement, le seul long-métrage de sa filmographie où on le voit pas mettre des roustes à ceux qui se mettent en travers de son chemin. Son personnage subit les évènements, dans un monde où tout le monde semble être plus fort que lui, mis à part peut-être son ami Timmy (Stepehen Graham). Dans « Snatch », Jason Statham montre en tout cas qu’il peut faire autre chose que jouer dans des films où il met des gifles à tous ceux qu’il croise.

Jason Statham est « Turkish ». Son meilleur rôle ?

En ce qui concerne Brad Pitt, ce n’est pas la première fois qu’il joue le rôle d’un homme qui aime se battre. Il l’avait déjà montré dans « Fight Club ». Mais Brad Pitt dans le rôle d’un gitan qui ne pense qu’à se battre, et à acheter une caravane pour sa mère, ça c’est plutôt original. Il incarne en tout cas à la perfection le rôle de Mickey. Au final, on le voit assez peu dans le film, mais il sait s’imposer à chacune de ses apparitions. La marque des grands.

On aurait aimé plus le voir dans le film. Benicio del Toro joue le rôle de Franky 4 doigts. Il ressemble comme deux gouttes d’eau au personnage de John Travolta dans « Pulp Fiction », et on ne serait pas du tout étonné que Guy Ritchie s’en soit d’ailleurs inspiré. Dans un rôle de mafieux flambeur, Benicio del Toro est parfait. Son destin, aussi tragique que comique est d’ailleurs la parfaite représentation du ton du long métrage : un règlement de compte qui tourne à la farce.

« Snatch » ne serait-il pas d’ailleurs une gigantesque farce ? On parle tout de même d’un film où des gros voyous sont tous à la recherche d’un diamant de 84 carras, et où tous finissent par trouver la mort dans des circonstances plus rocambolesques les unes que les autres. Tout du moins, c’est ce vers quoi l’ambiance du film nous mène. Le rythme rapide du film ne laisse pas le temps de s’apitoyer sur un personnage ; dans le cas du personnage de Benicio del Torro, c’est frappant. Si cet effet participe au rythme et au comique du film, c’est aussi un de ses points faibles.

Le point faible de « Snatch » c’est le manque d’émotion que procure le film. Si l’on excepte le côté humoristique, qui n’est pas non plus présent dans l’ensemble du film et pas non plus hilarant comme peut l’être « Pulp Fiction », on est presque au niveau 0 de l’émotion. Certes, ce n’était pas le but rechercher mais tout de même. Le film ne permet pas de s’attacher au personnage, et par conséquent, traduit aussi un manque d’enjeux criant. Le scénario repose sur des voyous qui veulent s’enrichir et c’est tout. La psychologie des personnages est très peu développée, c’est certainement le point le plus dérangeant du long-métrage.

Au final, « Snatch » s’apparente plus à une performance. Une performance de réalisation et de montage, qui donne un style très « badass » au film avec un Guy Ritchie au sommet de son art. Une performance des acteurs qui sont tous aussi incroyables les uns que les autres. La performance est limpide, fluide et belle à voir. Mais elle ne procure que peu d’émotion excepté quelques rires. C’est ce qui empêche « Snatch » de s’imposer parmi les classiques du genre.

Retrouvez la bande annonce du film ci-dessous.

F.M

Quel est votre avis sur « Snatch » ? Dites le nous dans les commentaires !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s