Chronique Express : Godzilla 2, un film sans surprise

« Godzilla 2 : Roi des monstres » est réalisé par Michael Dougherty et commence juste après la fin du précédent film « Godzilla » sorti en 2014. La première scène introduit les personnages principaux Mark Russel ( Kyle Chandler) et le Dr. Emma Russel ( Vera Farmiga) cherchant désespérément leurs fils après l’attaque de Godzilla à San Francisco, mais en vain. Après une élipse de 5 ans, le Dr. Russel a fabriqué une machine qui permet, grâce à des ondes sonores, de prendre contact avec les Titans. Elle veut alors libérer tous les Titans afin de sauver la planète de la surpopulation notamment, puis de coexister avec eux. Mais tout va se compliquer lorsque Ghidorah, un Titan Alpha et ancien rival de Godzilla est libéré… Alors qu’en a pensé la Chronique Express ? Voici la critique de « Godzilla 2 : Roi des Monstres » !

Rien à redire

Le scénario du film est assez classique, un nouveau Titan toujours plus puissant débarque, et les humains, ne pouvant l’affronter, compte sur Godzilla pour le vaincre. À ce niveau-là, rien de bien surprenant même si le film n’était pas vraiment attendu pour la profondeur de son scénario. Le long-métrage était plutôt attendu pour ces combats titanesques et il ne faillit pas à cette tâche. Heureusement tout de même que les scénaristes ont eu la bonne idée d’introduire plusieurs nouveaux Titans dans le film, qui est la touche de nouveauté.

La réalisation est également plutôt bonne. On retrouve un bon nombre de plans assez épiques, avec une mention particulière pour l’apparition du Titan Mothra qui est superbe. Pour le reste, chaque apparition de Godzilla et chaque combat contre les Titans m’ont fait me crisper sur mon siège. L »ambiance de fin du monde rend le film haletant, même si le premier volet faisait mieux en la matière. On reste tout de même bien loin du suspens et de l’angoisse provoquée par un film comme « La Guerre des Mondes ». « Godzilla 2 : Roi des Monstres » fait ce qu’on attendait de lui, sans plus.

Un manque de surprise

Le film ne change pas vraiment pas rapport au premier volet, et c’est d’ailleurs son principal défaut : le manque de surprise. La trame est trop classique, le réveil du grand méchant Ghidroah, le monde court à sa perte, Godzilla l’affronte une première fois, on cherche désespérément une solution pour vaincre Ghidorah avant que Godzilla ne revienne pour l’affronter de nouveau. Alors d’accord, comme dit précédemment, la profondeur n’est pas forcément ce que l’on attend de ce type de film, mais un minimum d’originalité aurait été le bienvenu…

Les acteurs ne haussent pas le niveau du film

Des films moyens peuvent devenir bons, voir très bons lorsque les acteurs produisent des représentations exceptionnelles. Ce n’est pas le cas de « Godzilla 2 ». Kyle Chandler et Vera Farmiga qui incarnent les deux personnages principaux sont à l’image du film : une partition sans accros, mais sans prise de risque. Point positif tout de même pour le vent de fraicheur du film, à savoir la prestation de Millie Bobby Brown que vous avez peut-être vue dans la série « Stranger Things » où elle incarne Onze/Elfe. À la décharge des acteurs, on sent que la réalisation n’avait de toute façon pas du tout prévu de s’attarder sur le développement des personnages qui apparaissent comme ultra-secondaires par rapport au tout-puissant Godzilla.

L’univers s’étend

Les deux derniers films « Godzilla » ont été produit par Legendary Pictures, société qui est également à l’origine de « Kong : Skull Island ». Il n’en fallait pas plus pour que les producteurs de Legendary Pictures imaginent un crossover entre les deux films… Je vous rassure, il ne s’agit pas d’un spoil, King Kong n’apparait pas dans « Godzilla 2 : Roi des Monstres » mais est évoqué à plusieurs reprises dans le film. D’autre part, le crossover entre les deux Titans a déjà été annoncé depuis quelques mois déjà et a même déjà une date de sortie ( 11 mars 2020). Je ne parlerai pas de la pertinence d’un tel film, mais « Legendary Pictures » a au moins le mérite d’avoir des idées…

En ce qui concerne le film, j’ai senti la volonté d’étendre la cosmogonie entourant l’univers de Godzilla. Malheureusement, le long-métrage ne prend pas vraiment la peine de développer cette intrigue, ce qui est dommage au vu du manque cruel de surprise. Espérons que « Godzilla vs King Kong » remédiera à ça.

Conclusion

Autant « Godzilla » sorti en 2014 avait eu le mérite d’introduire de nouveau le Titan sur grand écran en laissant espérer un bel avenir pour la franchise, autant le second volet laisse planer un gros doute. « Godzilla 2 : Roi des Monstres » n’est pas un mauvais un film en soi, mais il n’a pas su créer quelque chose de nouveau et se caractérise par son manque cruel de surprise. Alors si vous êtes un fan de films avec des monstres géants qui laissent scotchés sur son siège, vous allez peut-être passer un bon moment, mais pour les autres, il serait peut-être préférable d’aller voir un autre film.

F.M

Retrouvez la bande-annonce du film ci-dessous.

2 réflexions sur “Chronique Express : Godzilla 2, un film sans surprise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s