Game of Thrones : les plus et les moins de la dernière saison

Voilà, après 8 saisons et 63 épisodes, les duels sanglants et autres trahisons hautement politiques sont officiellement finies. Si vous êtes fan, il y a de grandes chances que vous soyez au bout du rouleau.  Retour sur la saison 8 qui disons-le, a fait débat chez bien des spectateurs…

Ce qu’on a trouvé génial

  • La BO. Pour ça rien à dire, les morceaux signés Ramin Djawadi sont toujours incroyablement puissants et ce depuis le début de la série. 
  • Les scènes de l’épisode 2. J’ai beaucoup aimé la façon dont les personnages se préparent et se font leurs potentiels adieux, lors de leur dernière nuit, avant la grande bataille contre les Marcheurs Blancs. La scène dans laquelle Brienne de Torth se fait adouber par Jaime nous a tous ému ; un retournement une fois de plus centré sur l’égalité des sexes ; l’honneur d’être chevalier qui était réservé aux hommes ne l’est plus, renforcé par l’indignation de Tormund contre ces règles réductrices, puisqu’au-delà du Mur, les femmes ont autant de droits que les hommes.  
  • La scène de retrouvailles entre Jaime et Cersei dans l’épisode 5. Lorsque Jaime annonce à Brienne qu’il la quitte pour retrouver Cersei, grand nombre de fans postulaient, pour l’épisode suivant, plusieurs hypothèses principalement sur le fait que Jaime aille retrouver Cersei non pas pour la secourir, mais pour la tuer. Alors que tout le monde conspuait leur relation incestueuse, on se rend compte que finalement, non, ces deux-là s’aiment d’un amour inconditionnel et éternel. La scène de retrouvailles et par la suite, de leur mort sont sans conteste les deux scènes les plus émouvantes de cet épisode sanglant et monstrueux. Les jumeaux Lannister, héros présents depuis le premier épisode de la série, condamnés pour leurs crimes, mais toujours ensemble dans leur venue au monde, dans l’amour et dans la mort. Désormais déchirés, leurs derniers instants de vie ont été ponctués d’une profonde tristesse et à la fois d’une extrême douceur, où l’on voit Cersei déclamer « Je veux que notre enfant reste en vie » et Jaime lui répondant « Regarde-moi (…) Rien d’autre ne compte ». Dans un making off, D.B Weiss, l’un des créateurs de la série affirme que : « Nous savions qu’ils allaient mourir ensemble et dans les bras l’un de l’autre ».
  • Le combat entre les deux frères, Sandor Celgane alias le Limier et Gregor alias La Montagne. Une vraie scène d’action et un duel sans merci, avec une fin aussi tragique que majestueuse, dans les flammes de Port-Réal.

Ce qu’on a trouvé moins génial

  • L’écriture du scénario. Contesté par la majorité, le scénario manque cruellement de vraisemblance. Déjà dans la saison sept, j’avais trouvé difficile à croire que des personnages puissent se déplacer si vite d’un endroit à un autre par exemple, ou d’autres petites incohérences. Mais dans cette saison, le manque de réalisme est à son paroxysme. Plusieurs questions nous ont traversées l’esprit : d’où Arya arrive-t-elle lorsqu’elle tue le Roi de la Nuit alors que les morts forment un cercle impénétrable autour de Bran et du Roi ? Comment a-t-on été au courant de la capture de Missandei par l’armée de Cersei et surtout que faisait-elle sur un navire de guerre ? Comment se fait-il que dans l’épisode 4 Rhaegal, un des dragons soit tué en quelques secondes, transpercé par des carreaux d’arbalètes géantes d’Euron Greyjoy alors que dans l’épisode 5 les pirates mettent autant de temps à recharger leurs armes et… ne tirent pas sur Drogon, le seul dragon restant ? Des questions comme cela, je m’en suis posées beaucoup pendant cette saison. Ce qui est dommage puisque je m’attendais justement à un scénario hyper bien construit et incontestable pour une fin grandiose.
  • Pareillement, le défaut de vraisemblance va de pair avec la rapidité du déroulement des événements. On était tous un peu déçu que la saison ne présente que six épisodes.
  • Les morts. Ce qui nous retenait en haleine, avouons-le, était surtout l’épisode 3 où on attendait des morts brutales de personnages principaux comme la série nous a tant habituée… Là encore, quelques déceptions. J’étais quelque peu touchée par la mort de Jorah Mormont, présent depuis le début de la série, mais il meurt de façon tout à fait prévisible en protégeant sa bien-aimée Khaleesi, le reste des personnages morts pendant le combat comme la petite Lyanna Mormont nous a attristé mais pas de quoi nous scandaliser. On compte dans cette saison, une seule vraie mort brutale d’un personnage que je trouvais personnellement attachant : celle Qyburn, balancé comme un objet par sa propre création… Les autres morts sont toutes plus ou moins prévisibles. La mort de Daenerys par John Snow n’était pas non plus très surprenante, ni très émouvante. Ce qui était déchirant néanmoins, était la tristesse de Drogon, son dragon, réalisant que sa mère s’était éteinte. 
  • Le rôle de Cersei. Elle est un des personnages qui a le plus évoluée au fil de la série. Détestée par beaucoup, elle reste néanmoins l’un des principaux personnages. Le public la réprouve parce qu’elle est exécrable, mais j’ai bien l’intention de la défendre en rappelant que c’est une femme brisée par la mort de tous ses enfants, prise au piège entre le pouvoir et la force, et la faiblesse de ses sentiments amoureux et maternels. D’une élégance et d’une repartie n’advenant à aucun autre personnage de la série, j’espérais autre chose pour elle qu’un simple rôle de figurante. En effet, elle ne dit presque rien de toute la saison, et reste les deux tiers de ses apparitions, prostrée à sa fenêtre, en attendant fatalement la défaite. J’attendais jusqu’au dernier moment un monologue digne de ses répliques habituelles, mais en vain.

Conclusion

Finalement, on peut dire c’est à Port-Réal, théâtre des pires atrocités de la série, que se déroule tranquillement la fin. Une fin à discuter et qui malheureusement n’est pas au goût de tous les fans. (Mais qui a bien pu avoir l’idée de mettre Bran, personnage qui est toujours resté en retrait, distant et qui n’est finalement même plus lui-même, sur le trône ?!)

Je suis donc un peu déçue par la saison en générale mais surtout, et comme nous tous, attristée de devoir quitter irrémédiablement les personnages…

Cependant, ce qui nous console sont les trois spin-offs en préparation ; le premier intitulé « The Long Night«  devrait être diffusé en 2021 et se situer bien avant les aventures de nos héros. On peut donc se rassurer : il n’est pas encore temps d’abandonner définitivement le monde de Westeros.

J.S.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.