Detective PIka

Chronique Express : Détective Pikachu, enfin une bonne adaptation d’un jeu vidéo !

Faire un film adapté d’un jeu vidéo n’est pas chose aisée. Si l’on excepte « Warcraft : Le Commencement » qui était plutôt réussi, les « Prince of Persia », « Tomb Raider » et « Assassin’s Creed » sont là pour nous rappeler qu’il y a plus souvent eu des échecs que des réussites. Les nombreux fans de Pokémon à travers le monde étaient donc autant circonspects qu’impatients avant la sortie de « Détective Pikachu ». D’autant plus que le jeu du même nom sorti en mars 2018 en Europe, n’avait pas du tout marché, frôlant la catastrophe industrielle. Le film réalisé par Rob Letterman retrace l’aventure de Tim Goodman qui va partir à la recherche de son père, Harry, qui a disparu. Dans sa quête, il va recevoir l’aide du Pokémon de son père, Pikachu, avec qui Tim peut communiquer. Ils mènent alors l’enquête à Ryme City, une ville ultra urbaine dans le style de Tokyo. Alors que vaut le film ? La Chronique Express vous dit tout !

Enfin une bonne adaptation !

L’adaptation de « Détective Pikachu » était risquée, surtout comme dit dans l’introduction, au vu de l’échec du jeu. Cependant, le film nous met tout de suite dans l’ambiance des jeux avec une première scène où Tim tente de capturer un Osselait. Dès le début, on voit que le live action est particulièrement bien réussi. Les Pokémons que l’on voit tout au long du film sont parfaitement modélisés et ne font pas du tout tâche, ce qui n’est pas le cas pour tous les films ( coucou le trailer de Sonic !).

Ryan Reynolds en Pikachu

Par la suite, le film nous explique dans une scène d’ailleurs assez drôle que les Pokémons ont toujours vécu avec les humains en montrant une image où l’on peut voir des Égyptiens de l’antiquité accompagnés de Pokémon. Ces derniers vivent dorénavant main dans la main avec les humains, en particulier dans la ville de Ryme City, où ils ne sont pas enfermés dans des Poké Balls. On peut y voir là une référence aux versions Noir et Blanc puisque dans l’intrigue de ces jeux, on devait faire face à N, qui souhaitait libérer les Pokémons du joug des humains. « Détective Pikachu » reprend cette thématique en indiquant que les Pokémons peuvent nous permettre de tirer le meilleur de nous même. D’ailleurs on ne voit qu’une seule fois une Poké Ball, dans la toute première scène. Certains y verront peut-être une volonté de faire passer un message pour la défense des droits des animaux, mais au final, cette trame de fond n’est que peu développée.

Les fans seront ravis

« Détective Pikachu » devrait beaucoup plaire aux fans de Pokémon, des plus vieux qui ont connu la première génération, aux plus jeunes. C’est d’ailleurs cette première génération qui est particulièrement mise en valeur avec la présence de Pikachu bien sur, mais aussi Dracaufeu, Carapuce, Bulbizarre, Rondoudou et on en passe. On aurait pu craindre que le film cède au fan service, mais il ne prend pas du tout ce chemin-là, ce qui est un de ces gros points forts. Évidemment, il y a quelques clins d’oeil sympas pour les fans de Pokémon, mais qui restent très discrets. Certains vous échapperont même peut-être à moins de faire très attention au décor.

Si le fan service n’est quasiment pas présent, il y a tout de même quelque chose qui saute au yeux. Le film met particulièrement l’accent sur le côté mignon des pokémons. Un choix de réalisation qui rend le film un peu enfantin mais c’est surtout un choix de production qui, on l’imagine, doit servir à vendre une tonne de produit dérivés…

La réalisation

La réalisation justement, parlons-en. Ma plus grosse inquiétude était que le film soit trop enfantin. Si vous aviez la même hésitation, vous pouvez y aller sans vous faire trop de soucis. Mais à part le côté un peu trop mignon des Pokémons, les fans les plus vieux comme les plus jeunes devraient trouver leur compte et passer un bon moment en regardant le film. En revanche, pour les curieux qui ne sont pas vraiment fans de la franchise pokémon, le film n’aura surement que très peu d’intérêt. La trame du film est classique de chez classique. On est dans la thématique de l’abandon avec Tim qui recherche son père à qui il reproche de l’avoir délaissé pour des Pokémons et c’est à peu près tout. Pour la profondeur, il faudra repasser, même si ce n’est pas forcément le but du film qui vise un très large public. Un autre point faible du film, c’est son rythme. Il va à 100 à l’heure et il n’y a pas de réelle pause dans l’action, ce qui le rend plus long qu’il ne l’est alors qu’il ne dure « que » 1h40. On passera également les faux raccords sur les scènes d’action où Pikachu n’a plus sa casquette et la récupère sur le plan suivant.

Mention très bien cependant à l’humour de Ryan Reynolds qui saura surement vous faire rire à travers le personnage de Pikachu. Il parvient parfaitement à incarner le Pokémon et c’est un gros point fort du film qui tient presque essentiellement là-dessus.

Conclusion

Un peu comme pour « Avengers : Endgame », « Détective Pikachu » devrait beaucoup plaire aux fans de la franchise Pokémon. Le live action est bien maitrisé, les Pokémons sont bien modélisés et l’adaptation tient la route. Ryan Reynolds remplit également parfaitement son rôle et on apprécie également le choix de la réalisation de ne pas avoir cédé au fan service. Mais pour ceux qui connaissent peu ou pas du tout l’univers de Pokémon, le film n’aura que peu d’intérêt car il est assez pauvre cinématographiquement parlant.

F.M

Retrouvez la bande-annonce ci-dessous :

Une réflexion sur “Chronique Express : Détective Pikachu, enfin une bonne adaptation d’un jeu vidéo !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s