Avengers Endgame : L’analyse

Après la critique de la Chronique Express sans spoiler que vous pouvez retrouver à ce lien, il est temps pour ceux qui ont eu le plaisir de voir « Avengers : Endgame » de passer à une analyse plus approfondie du dernier long-métrage des studios Marvel. Attention spoiler ! 

La grande dépression

L’ambiance de « Endgame » est beaucoup moins sombre que celle que l’on a pu voir dans « Infinity War ». Les frères Russos ont décidé de laisser la place au spectaculaire, aux scènes épiques et à un déferlement de « OMG ! ».

La partie la plus intéressante cinématographiquement parlant est certainement le début du film. Après que les héros se soient débarrassé de Thanos, le scénario fait une ellipse de 5 ans. On retrouve nos héros désabusés, qui tentent tant bien que mal de se remettre de la disparition de la moitié des êtres vivants. Un Captain America dans un groupe de parole, Black Widow qui tente de faire survivre l’esprit des Avengers dans le monde. Le rythme est lent, certainement pour mieux montrer le désespoir de nos héros. C’est une situation assez inhabituelle dans les films Marvel et voir les personnages dans cet état est plutôt intéressant.

Captain America qui tente de se remettre des conséquences de Thanos

Le Voyage temporel 

C’est l’autre gros point positif du film. Toute la partie du voyage dans le temps a certainement dû beaucoup plaire aux fans. On a pu revoir des scènes iconiques des précédents films notamment celles du premier « Avengers » avec le groupe réuni lors de la grande bataille à New York ou encore le moment où Hulk écrase un Chitauri sans aucun scrupule sous une voiture.

On a également le droit à certaines scènes comiques comme le duel entre le Captain America du présent et du passé ou encore Star-Lord sur Morag qui se fait assommer par War Machine alors qu’il était sur le point de récupérer la pierre du pouvoir dans un remake d’une des premières scènes des « Gardiens de la Galaxie, volume 1 ».

Le passage sur Vormir est également très intéressant. Black Widow et Hawkeye rendent visite à Crane Rouge pour récupérer la pierre de l’âme. Cependant, le spectateur a vu « Infinity War » et sait que pour récupérer la pierre quelqu’un doit se sacrifier. Le spectateur a donc une information que les personnages n’ont pas, ce qui crée une atmosphère tendue où on se demande qui des deux va mourir. C’est à ce moment que l’on a une des plus grosses surprises du film avec le sacrifice de Black Widow. Personnellement, j’aurais plus misé sur celle de Hawkeye qui aurait expié ses crimes en se sacrifiant, lui qui était devenu un criminel. Mais les scénaristes en ont décidé autrement.

La bataille

C’est certainement LE moment le plus épique du film. Le retour de tous les personnages morts dans « Infinity War ». Les Avengers ayant récupéré toutes les pierres d’infinités du passé, Hulk peut alors enfiler le gant et claquer des doigts pour ressusciter tous le monde. Un peu plus tard, alors que Thor, Captain America et Iron Man ne parviennent pas à vaincre Thanos, les morts « d’Infinity War » apparaissent grâce à la magie de Doctor Strange créant peut-être la scène la plus épique de tout le MCU.

Globalement, on en prend plein la vue lors de la bataille qui possède plusieurs moments très sympas. On peut citer le moment où les personnages se lancent tour à tour le Gant de l’Infini ou encore le groupe de super-héroine qui fait face à l’armée de Thanos. 

Le traitement des personnages 

L’analyse de l’ensemble des personnages de « Endgame » serait beaucoup trop longue, je vais donc uniquement prendre les personnages qui ont un traitement particulier dans le film.

Thanos :

Le Thanos du présent se fait tuer dès le début du film par Thor après que Nebula ait révélé où il se cachait suite à sa disparition à la fin de « Infinity War ». Le Thanos du passé est bien moins intéressant. La psychologie du personnage a été complètement déconstruite dans « Endgame ». Dans « Infinity War », Thanos imposait un véritable dilemme psychologique et social. Sa quête pour récupérer les pierres d’infinités rendait le film haletant, intense. Le personnage tenait le film à lui tout seul. Dans « Endgame » on n’a plus que son côté guerrier qui ressort. Thanos devient plus un « boss de fin » qu’un personnage véritablement intéressant comme il l’était dans « Inifinty War ».

Déçu, Thanos ?

Captain Marvel : 

C’est la grosse déception du film. On nous l’avait vendu comme la plus forte des Avengers et on l’attendait au tournant, surtout après son film solo. Au final, Captain Marvel est beaucoup trop effacée dans le film. Elle est présente au début pour sauver Iron Man et Nebula, puis disparaît pour une raison, certes, compréhensible ( elle doit aider les autres planètes victimes de Thanos) mais qui ressemble fortement à une facilité scénaristique. Étant beaucoup trop forte, l’intégrer à l’équipe pour l’ensemble du film aurait sans doute rendu la mission des Avengers trop simple.

Son duel avec Thanos était également très attendu, et il fut lui aussi décevant puisque beaucoup trop court. Un fait intéressant tout de même, le fait que Thanos gagne le duel a permis de montrer la puissance du Titan Fou. 

Hulk : 

Le personnage le plus sous traité des Avengers. On sent que les scénaristes ne savent plus trop quoi faire d’Hulk. Alors qu’on avait laissé un Bruce Banner avant l’ellipse en conflit avec Hulk qui ne voulait plus apparaître, on le retrouve tout d’un coup en fusion avec lui. Les muscles d’Hulk plus l’intelligence de Banner qui donne « Professeur Hulk » pour les connaisseurs des comics. L’explication est que Banner voit désormais Hulk comme le « remède » et plus la « maladie ». Il s’est alors exposé à des rayons gamma pour fusionner. Scénaristiquement cela a permis à un personnage de pouvoir utilisé le Gant de l’Infini sans en mourir, car la consistance d’Hulk est la plus résistante de tous les Avengers. Sauf qu’à part cette utilité, Banner est réduit à faire des blagues et à être le scientifique un peu raté de service en attendant le retour de Tony Stark. 


Dr. Strange :

Comme les autres ressuscités, il n’est pas présent très longtemps dans le film. Cependant, il est au final le véritable héros de la guerre contre Thanos, puisque c’est lui qui a orchestré la seule chance de nos héros face au Titan fou. Sur ce point il n’est certainement pas assez mis en valeur par le film qui fait la part belle à Iron Man et Captain America. 

Nebula :

Le personnage de Nebula est particulièrement mis en valeur dans le film. C’est même l’un des personnages qui restent le plus longtemps à l’écran ! C’est une surprise puisque Nebula reste un personnage secondaire. Son importance dans « Endgame » est prépondérante. C’est elle au début qui révèle où est Thanos. Par la suite, c’est son double du passé qui permet à Thanos et à son armée de venir dans le présent. Une mise en valeur très intéressante d’un personnage qui est loin d’être le plus populaire du MCU.

Ant-Man :

L’importance d’Ant-Man est considérable dans le film puisque c’est grâce à lui et au monde quantique que le voyage dans le temps est possible. Cependant, une fois ramené dans la bande, Scott Lang est comme Hulk, cantonné à faire des blagues. On passera également sur une autre grosse facilité scénaristique qui le concerne. La remise en marche de la machine quantique est provoquée par… un rat qui marche dessus.

Les Avengers originaux :

J’aborderai les Avengers originaux plus en profondeur dans notre prochain article sur les conséquences et les théories de l’après « Endgame ». Globalement, on sentait bien le désir du film de tourner une page. Iron Man qui a porté le MCU pendant près de 10 ans a une fin grandiose. Captain America retrouve l’amour de sa vie et transmet le flambeau au Faucon. Hawkeye va prendre une retraite bien méritée tandis que Black Widow a fait le sacrifice ultime pour la pierre de l’âme. Il ne reste désormais plus que Thor et Hulk. Marvel a offert une fin digne à ses héros, une conclusion parfaite, mise en valeur par un superbe générique de fin qui taille la part belle aux Avengers originaux.

« Avengers Endgame » est au final plus un film de producteur que de réalisateur. Il manque une patte, un style qu’il y avait dans « Infinity War ». Si le film sait nous émouvoir avec la fin de Black Widow, Iron Man et Captain America, il manque de réelles surprises. De plus, certains personnages sont mal utilisés ou sous-utilisés. Les quelques facilités scénaristiques dérangeront également les plus cinéphiles. Mais globalement « Avengers : Endgame » reste un excellent film pour tout fan de Marvel, et réalise parfaitement ce qu’il était censé faire : conclure un cycle.

F.M

2 réflexions sur “Avengers Endgame : L’analyse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s